Bienvenue à Lausanne

Chers collègues, partenaires, cliniciens et chercheurs,

Après un congrès annuel réussi en 2022, nous nous réjouissons de vous accueillir de nouveau sur place au CHUV Lausanne le 29 et/ou le 30 août 2024. 

La première journée le jeudi, 29 août s'adresse spécifiquement aux médecins-assistants ainsi qu'aux étudiants, qui sera organisé en forme d'académie.

La journée de formation est entièrement consacrée au titre : "New technologies in child & adolescent psychiatry : what impact on young patients, what questions for residents ?" et est conçue pour la relève de notre spécialité. Quatre experts animeront cette journée avec les étudiant-e-s et les médecins assistant-e-s.

Invités à la jounrée principale, le vendredi 30 août, sont tous les membres de la SSPPEA, les spécialistes dans le domaine de la psychiatrie et de la psychothérapie d'enfants et d'adolescents, les thérapeutes, les pédagogues ainsi que les spécialistes des domaines voisins.

Notre proposition: Arrivez déjà la veille, le jeudi 29 août 2024, pour le dîner du congrès et passez une soirée conviviale entre amis au musée olympique.

Nous nous réjouissons tout particulièrement des keynotes réputés qui sont déjà confirmés : 

  • Prof Dr méd. Tamsin Ford, University of Cambridge (UK)
  • Prof. Dr. med. Patrick Luyten, KU Leuven (BE) and University College London (UK)
  • Prof Dr méd. Jörg M. Fegert, Directeur médical clinique universitaire Ulm (DE)

Plus que jamais, le thème du congrès « prévenir c'est guérir » reste d’actualité.

Notre société suisse et européenne est marquée par une crise majeure. Plus que jamais la pédopsychiatrie a un rôle important à jouer pour permettre à une société déstabilisée de fonctionner et de retrouver son équilibre. Les effets du confinement et de la peur collective sur les enfants, les adolescents et leurs familles sont encore difficiles à mesurer pleinement et toute notre attention et réflexion à ce sujet sont utiles.

Le congrès annuel permet de vous offrir, outre les séances plénières, un grand nombre de symposiums abordants divers sujets importants - la soumission des abstracts est ouverte jusqu'au 30 mars. Les symposiums peuvent être organisés de manière interactive. 

Nous espérons que vous serez nombreux à participer au prochain congrès de la Société Suisse de Psychiatrie de l'Enfant et de l'Adolescent en tant qu'intervenants, discutants ou personnes intéressées. Nous nous réjouissons de l'échange sur place.

Kerstin von Plessen
Présidente du congrès

 

Bienvenue

Pr Kerstin von Plessen,
Présidente du congrès


Lieux du congrès

AGORA Pôle de recherche
Rue du Bugnon 25A,
1005 Lausanne
Auditoire Agora | CHUV

CHUV Lausanne
Rue du Bugnon 46
1011 Lausanne
Grand Auditoire César Roux | CHUV


Dates importantes

22 avril 2024 - prolongée
Fin de soumission des abstracts

30 mai 2024
Confirmation aux auteurs
Programme en ligne

18 juin 2024
Fin du tarif préférentiel

29/30 août 2024
Jours du congrès


Partenaire Premium

Keynote Speaker

  • Jörg Fegert
    Jörg Fegert Universitätsklinikum Ulm, DE
    Jörg Fegert

    Directeur médical, Clinique universitaire d'Ulm, DE


    Prévenir, c'est guérir : Prévention sélective et indiquée by adverse childhood experiences (ACE)

    Le concept cliniquement pertinent de la prévention/intervention précoce indiquée est présenté par rapport aux événements stressants de l'enfance (ACE). Le point central est que l'accumulation de stress, tels que différentes formes de maltraitance et de négligence infantiles ou de stress dans la famille d'origine, est pertinente pour le coping avec d'autres stress et pour des maladies consécutives potentielles ou pour la résilience. Les expériences d'attachement dans la petite enfance et la capacité de réhabilitation ont un effet protecteur. La négligence précoce massive et la maltraitance émotionnelle, y compris entre pairs ou frères et sœurs, sont des facteurs de stress cliniquement significatifs. Les formes numériques d'agressions liées à la technologie, le cyberharcèlement, etc., sont encore trop peu prises en compte sur le plan clinique. La stigmatisation et surtout l'auto-stigmatisation entraînent souvent chez les personnes concernées, en plus des réactions de stress, un retrait social et des déficits de participation croissants. Cela souligne l'importance des interventions précoces du point de vue de la psychopathologie du développement : La prévention peut intervenir dans le déroulement du développement de manière à le soutenir, voire à le guérir.

  • Tamsin Ford
    Tamsin Ford University of Cambridge, UK
    Tamsin Ford

    Head of Department, University of Cambridge, Department of Psychiatry, UK


    Prevention in schools

    This talk will discuss why schools offer potential for prevention and discuss the related evidence base for schools as a good setting for the primary and secondary prevention of mental health conditions in children and adolescents

  • Patrick Luyten
    Patrick Luyten UC London, UK | University of Leuven, BE
    Patrick Luyten

    Associate Professor at the Faculty of Psychology and Educational Sciences, KU Leuven (University of Leuven), Belgium, Professor of Psychodynamic Psychology at the Research Department of Clinical, Educational and Health Psychology, UCL (University College London), UK, Assistant Professor, Adjunct at the Yale Child Study Center in New Haven, Connecticut, USA.


    Supporting a parent's capacity to mentalize - a pathway to prevention?

    This talk will focus on the role of parental mentalizing in helping to prevent the development of mental health difficulties in children. It will begin by setting out what is meant by parental mentalization (or parental reflective functioning, PRF) and examine what role it plays in supporting a child’s development. The talk will then go on to describe some of the recent clinical developments that have built on this approach, working with parents and carers of vulnerable children.